"Le besoin fondamental de l’être humain c’est l’amour"

Nous avons tous besoin d’être aimé, d’aimer, d’être écouté et compris, d’être respecté dans ce que l’on est et ce que l’on vit, de partager, d’être connecté aux autres et de vivre dans un environnement bienveillant, empathique, chaleureux, soutenant, encourageant et serein au sein duquel on se sent en sécurité.

J'observe

Une société de plus en plus matérialiste, consumériste, individualiste, les mots d’ordre sont compétitivité et rentabilité pour une recherche acharnée et déshumanisante du profit. Elle n’a jamais été aussi « hors-sol » qu’aujourd’hui. Avec une destruction massive de la nature et des catastrophes de plus en plus fréquentes, liées au changement climatique. Avec beaucoup de stress, des excès de stimulations, hyper digitalisée mais déconnectée « du réel » et de la nature. Tout se fait dans l’urgence et tout est en perpétuelle mutation. La violence et le mal-être augmentent : isolement, dépression, burn-out, phobie scolaire, suicide.

Et je me questionne

  • où est passé l’amour ?, le besoin fondamental de l’être humain :la joie, le partage, l’entraide, se prendre le temps, ressentir, se réjouir de petites choses simples, la coopération, le lien à la nature, « l'être » plutôt que « le faire »

  • quel sens à ce monde ?

  • est-ce cela que j’ai envie de laisser aux générations futures ?

  • comment est-ce que je contribue à ce monde dans lequel je vis ?

  • qu’ai-je envie de transmettre à mes enfants ?

Vivez-vous ou constatez-vous les mêmes choses?

  • on arrive plus à se poser

  • on est souvent insatisfait

  • on court après un idéal

  • on se compare

  • on veut plus, mieux, tout de suite, on est frustré

  • on arrive difficilement à gérer ses émotions

  • on ne s’écoute plus, on communique mal

  • on banalise les propos haineux ou la violence

  • ce qui importe ce sont les résultats et non l’individu avec ses qualités, autant à l’école qu’en entreprise

  • entre l’école, le travail, les différentes activités des uns et des autres, il en résulte souvent des tensions, du stress et de la fatigue

Mon Souhait

Je souhaiterais des rapports humains plus paisibles, plus respectueux et plus joyeux à la maison, à l’école, dans nos villages, nos villes, nos entreprises, nos pays et sur notre planète que ce que nous vivons souvent actuellement.

Et si on essayait autre chose ?

Pour être heureux, serein, soi-même, pour entretenir des relations heureuses avec nos enfants, les autres êtres vivants, pour des enfants heureux, sereins, épanouis, auxquels nous aurons transmis les outils pour faire de notre monde un monde meilleur, où la compassion et la bienveillance ont toute leur place et qui seront prêts pour faire face aux défis du futur.

Et qu’en plus cette « autre chose » a un effet positif à 3 niveaux différents :

3.

Sur notre bien-être physique et mental

Sur les capacités intellectuelles et d’apprentissage
(l’attention, la concentration, l’apprentissage, la mémorisation et la motivation)

Sur nos comportements, nos relations, notre société et notre planète

1.

2.

Cette « autre chose » c’est la relation empathique. En effet, les interactions sociales variées, chaleureuses, empathiques et bienveillantes sont un des leviers les plus importants pour le plein épanouissement de l’intelligence humaine. La reliance sociale est un catalyseur d’épanouissement et d’apprentissage. Lorsque la relation empathique est installée, l’entraide, la coopération et l’empathie fleurissent d’elles-mêmes.

Le futur

Dans le futur il faudra être capable d’inventer et de construire des alternatives pour freiner la destruction de ce qui nous maintient en vie. Il faudra remettre les êtres vivants au centre des préoccupations.

Aptitudes et capacités du futur

Nous aurons besoin d’imagination, de créativité, d’attention, d’écoute, de dialogue, de partage, de non-jugement, de tolérance, de solidarité, de collaboration, de coopération, d’être présent à soi, aux autres et à la nature, de prendre des responsabilités et de se sentir responsable et d’envie d’entreprendre.

Tout ce que nous faisons a un effet sur les êtres, la terre et l’univers. Nos paroles, nos pensées, nos sentiments, nos réactions affectent le monde. Il est donc préférable de diffuser de belles choses, de bonnes semences pour qu’il y ait de bons fruits. De cette manière ouverte et consciente nous pouvons apporter cet amour, cette joie que nous cherchons tous pour le bonheur de chacun et de la planète.

Accompagner et éduquer avec le cœur c’est:

  • transmettre ce que l’on est

  • prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres

  • semer des graines pour un avenir humainement durable

  • la clé pour des enfants heureux, des parents heureux, des enseignants et éducateurs heureux, des villages et des villes heureuses, des pays heureux et une planète heureuse

éduquer ...

... éduquer c’est transmettre une façon d’être : C’est aimer son enfant, être à l’écoute de ce qu’il vit, des ses besoins, de ce qu’il est. C’est respecter son individualité, l’aider à grandir en le soutenant et le guidant avec bienveillance, lui donner un cadre qui lui permette de se sentir en sécurité et lui transmettre les outils qui lui permettront d’évoluer dans la société en tant que personne bienveillante et respectueuse du vivant et se sentant responsable en tant que citoyen.