les outils d'educoeur

Choisissez un outil pour en savoir plus...

Les émotions

 

« Un outil pour gérer ce qui nous arrive et choisir consciemment la manière dont on veut réagir »

Au niveau cérébral la zone des émotions est en relation constante avec les zones cognitives destinées aux fonctions intellectuelles. Elles sont indispensables pour réfléchir, prendre des décisions, pour le sens moral et les relations. Les nommer nous fait du bien et cela agit positivement sur le cerveau. Les aptitudes empathiques sont d’abord fondées sur une connaissance de soi et de ses propres émotions : être capable d’identifier ce que l’on ressent permet de comprendre plus facilement ce que ressentent les autres!

« Nos émotions sont à l’origine de la conscience et de la connaissance de soi ! »

Apprendre à les identifier, les accueillir et les réguler est fondamental.

Nous ne contrôlons pas l’apparition de nos émotions : nous sommes en colère, triste, anxieux, joyeux, etc. C’est ainsi. En revanche, nous pouvons réguler ces états émotionnels. Pour cela, être connecté à ses émotions est essentiel. Nos émotions sont des messages sur nos désirs et nos besoins profonds.

Exprimer ses émotions est nécessaire pour apaiser et réguler le cerveau émotionnel. Réguler ses émotions cela s’apprend et nécessite de l’entraînement. Autoriser à ressentir des émotions c’est être plus à même d’affronter la vie.

L'écoute

 

Ecouter vraiment consiste à s’intéresser réellement et sincèrement à l’autre en mettant de côté ses pensées et ses idées, sans jugement et sans conseil et en étant complètement présent à l’autre. Elle est importante pour une bonne communication, une bonne compréhension de l’autre, une bonne relation et une collaboration bienveillante. Ecouter requiert de l’attention (pour être complètement présent) et de « sentir » ce que l’autre ressent.

« Pour écouter réellement, les oreilles ne suffisent pas, il faut y mettre tout son cœur »

La communication positive

 

C’est une communication respectueuse de soi et de l’autre. Une communication de qualité c’est lorsque chacun comprend ce que dit l’autre avec le sentiment d’avoir été soi-même entendu et compris. Elle permet donc de mieux nous comprendre et de respecter nos différences. C’est une modification profonde de notre façon d’être qui vise à créer une qualité de relation à soi-même et aux autres. C’est un travail d’auto-empathie, d’empathie, d’expression des émotions, d’attention et d’écoute de l’autre. Une manière de communiquer qui peut aider à être attentif et pleinement présent et favorise la connexion à soi-même et à l’autre et qui accroît la qualité d’une relation.

«  Sans bonne communication rien n’est possible »

« Pour bien communiquer il faut savoir bien écouter »

La communication positive est basée sur :

  1. L’observation d’une situation (je vois, j’entends)

  2. L’expression d’un ressenti (j’exprime un sentiment, une émotion : je me sens)

  3. La reconnaissance d’un besoin caché derrière le ressenti (j’ai besoin de)

  4. Et une demande ou une proposition de solution

Le tout sans jugement, sans critique, sans accusation, sans reproche et sans conseil.

Lien entre une émotion/ un sentiment et un besoin

Derrière un sentiment ou une émotion ressentie et exprimée, il y a toujours un besoin. Derrière une critique ou une émotion « négative » il faut entendre : « s’il te plaît, aide-moi à satisfaire mes besoins ».

Si nous ne sommes pas conscients du lien entre nos besoins et nos sentiments, nous limitons souvent la cause de ces derniers aux seules actions des autres.

Les mots ont un impact sur le cerveau et l’apprentissage

La communication positive pour éviter la violence éducative ordinaire :

Les mots sont aussi néfastes que les coups, ils peuvent faire mal, très mal : selon les neurosciences ils détruisent des neurones dans le cerveau (ex. tu m’énerves, tu es nul, tu es méchant, vous êtes insupportables, etc.) et les punitions ont un effet déplorable sur le cerveau et produisent l’effet contraire de celui recherché. La critique et les exigences font également parties d’une communication qui coupe de la vie.

La méditation de pleine conscience

 

« C’est une manière de cultiver la capacité à prêter attention, apprendre le sens véritable de l’attention »

Son premier sens est de sortir de ses habitudes pour reprendre conscience de ce que nous sommes en train de vivre et de faire sur le moment (être dans l’instant présent). C’est également rajouter un peu de conscience dans nos actes quotidiens. Elle nous permet d’affiner notre capacité à prendre conscience de tout ce qui se passe autour de nous et en nous.

« La méditation nous rapproche de nos émotions et nous permet
de renforcer nos liens avec autrui »

On demande souvent aux enfants « d’être attentifs » et « d’écouter » mais on ne leur apprend pas comment y parvenir. La pratique de la méditation améliore l’attention qui améliore la concentration et la qualité de l’apprentissage scolaire ainsi que le développement social et affectif. L’attention est une compétence essentielle pour cultiver une intelligence émotionnelle, développer un esprit critique, nous aider à mieux réguler notre stress, nos émotions et nos réactions, pour développer notre stabilité affective et la tolérance envers autrui. La méditation de pleine conscience aide également au développement de la confiance en soi et augmente la sérénité et le bien-être. Avec l’attention et la concentration, notre compréhension des choses s’approfondit : si je prête attention, je suis plus présent, je ressens mieux et je prends conscience de ce que je suis entrain de vivre. Je ressens également mieux ce que l’autre ressent : cela m’aide à être en relation avec les autres d’une meilleure manière, ce qui fait que j’écoute et je communique mieux.

Amener notre degré de conscience à un niveau comparable avec notre degré d’intelligence sera sans doute un enjeu de premier plan pour l’avenir de notre espèce.

Le dialogue philosophique

 

« Grandir avec discernement et humanité »

Pratiquer le dialogue philosophique dès le plus jeune âge permet de contribuer à mieux préparer les enfants à devenir des êtres conscients, actifs, responsables, autonomes et respectueux du vivant grâce au développement des aptitudes suivantes :

  • penser par soi-même et aller au-delà de ses opinions

  • acquérir un esprit critique

  • apprendre à accueillir et utiliser ses émotions

  • développer la bienveillance et la tolérance

  • réfléchir ensemble, collaborer

  • favoriser l’écoute, l’entraide et le non-jugement

  • améliorer ses capacités à s’exprimer et à argumenter

L'adulte en tant "qu'outil pédagogique"

 

Le parent, l’enseignant ou l’éducateur est l’essentiel du matériel pédagogique, car il transmet ce qu’il est et les enfants apprennent en imitant. Si les adultes incarnent les compétences socio-émotionnelles qui permettent des relations de qualité, cela permettra aux enfants de les apprendre naturellement.

« Nos attitudes préparent celles des enfants »

L’importance de prendre soin de son bien-être

« Eduquer c’est transmettre ce que l’on est »

En tant qu’adulte nous avons la responsabilité de prendre soin de nous pour pouvoir bien prendre soin de l’autre. S’occuper de son
bien-être aide considérablement à gérer ses frustrations, son stress, ses émotions, à pouvoir écouter vraiment et communiquer de façon positive.

Se poser, prendre le temps de savoir et de ressentir ce qui contribue à notre équilibre et entreprendre des changements, mêmes minimes, dans ce sens est un pas essentiel pour être un guide bienveillant et pouvoir poser un cadre sécurisant pour l’enfant. C’est ainsi que peut se créer une relation positive, c’est-à-dire une relation soutenante, complice, respectueuse, patiente, qui accueille les émotions et l’individualité de chacun.

La connexion à la nature

 

« Apprendre à ressentir la nature pour vivre en harmonie avec elle »

Nous sommes la nature, mais les sociétés occidentales ont perdu ce lien. Sans ce lien comment ressentir ce qui se passe actuellement écologiquement et comment prendre soin de la nature ? De plus, être connecté à la nature augmente considérablement l’attention, la mémoire et la stabilité émotionnelle. Elle permet également des relations sociales plus apaisées. Elle stimule l’activité physique des enfants, les reconnecte au réel, développe leurs sens, suscite des émotions, crée une empathie pour le vivant, aère leurs poumons et leur esprit et renforce leurs défenses immunitaires.

Les outils sont liés les uns aux autres

 

L'écoute

La méditation de  pleine conscience

Les ateliers de philosophie

Les émotions

La communication bienveillante

© 2020, educoeur

Mireille Haag

Chemin Gabriel 5b

2034 Peseux